Connaissance de la Tanzanie

À la recherche d’un séjour hors du commun et loin du tourisme de masse ? La Tanzanie est une destination tout indiquée à cet effet. Ce pays propose des endroits encore assez peu connus, mais qui en valent vraiment la peine. Il vous propose un voyage hors du temps et un paysage hors du commun pour vous assurer un séjour authentique et exceptionnel. Le Serengeti, le Ngorongoro ou Tarangire ainsi que le Selous Game Reserve et les rives des lacs Tanganyika et Nyassa n’attendent que vous. Les amoureux des grands espaces et de la nature ne seront pas où donner de la tête avec les nombreux endroits à découvrir.

Histoire de la Tanzanie

C’est en 1964 que la Tanzanie a vu le jour. C’est un pays qui est né de l’union du Zanzibar et de la Tanganyika et dont le premier président fut Julius Nyerere. Cette union ne s’est pas faite au hasard. Il s’agissait avant tout d’assurer une avancée sociale, culturelle et économique au pays. D’ailleurs, ce premier président a basé son quinquennat à la réunification des différentes ethnies et à la mise en place de programme économique dont le but était de développer l’agriculture et l’industrie à l’échelle nationale. En outre, la naissance de la Tanzanie avait aussi pour objectif de contenir la révolution. Si socialement parlant, le premier président a fait énormément de progrès, en matière économique, il a laissé beaucoup de choses en attente. Accusée de tentative d’envahissement par l’Ouganda et le président du pays Idi Amin Dada, la Tanzanie a été envahie par l’armée ougandaise pendant quelques années. Mais l’Organisation de l’Unité africaine, afin de protéger le pays, sera du côté du président Julius Nyerere et demandera à Idi Amin Dada de retirer ses 2 000 soldats du territoire tanzanien. Ce qu’il fut. En 1985, Nyerere quitte le pouvoir et Ali Hassan Mwinyi reprend le flambeau. Ancien président de l’archipel de Zanzibar, ce dernier est celui qui a instauré l’État démocratique pluriethnique dans le pays.

Cuisine en Tanzanie

Très épicée, la cuisine traditionnelle de la Tanzanie s’inspire de celle de l’Inde, de la Perse et de la cuisine arabe. Les épices sont mélangées à des ingrédients locaux. Ce qui vous garantira un voyage sur l’assiette détonnant. Dar es-Salaam et Zanzibar influencent grandement la tradition culinaire sur place. D’ailleurs, nombreux représentants de ces cultures y proposent encore quelques tables où une cuisine raffinée vous attend.
Pour la cuisine swahilie notamment, les épices de Zanzibar, curry et autres épices du même genre sont très usitées. Au menu, il y a : samossas, kebab, mkate wa kumimina (du pain au riz), pilaf (riz revenu dans l’huile épicée), biryani (poulet, mouton, épices, œufs et riz). Quelques plats à base de lait de coco seront également au rendez-vous. Tel est le cas entre autres dans le mandazi, des beignets traditionnels. En Afrique de l’Est, le biscuit au coco et à la cannelle est à goûter.
Voici notamment une recette que vous pouvez utiliser à la maison, facile à faire et rapide, pour vous initier à la cuisine tanzanienne.

Soupe aux haricots et à la noix de coco

Les nécessaires :

  • 700 gr de haricots rouges
  • 1 c.à.c de curry
  • 200 gr de riz
  • 125 gr de poivre vert
  • 50 cl de lait de coco et de noix de coco râpée
  • 1 oignon
  • poivre et sel
  • 250 gr de tomates
  • 60 gr de beurre

Première étape : Cuire les haricots rouges et le riz, et ce, dans des marmites séparées. Deuxième étape : Versez ensuite l’oignon et les épices dans du beurre. Troisième étape : Faire revenir les tomates à feux doux pendant 2 minutes. Puis y verser les haricots, le lait de coco et 25 cl d’eau. Patientez 10 minutes et versez-y le riz, le sel et le poivre. Enfin, utilisez vos noix de coco râpées. Servez chaud. Bon appétit !

Condiment aux petits pois et à l’arachide de Zanzibar

Les nécessaires :

    • 500 gr de petits pois
    • 500 gr de pâte d’arachide
    • 2 tomates
    • 1 oignon

Première étape : faire cuire les petits pois et les tomates. Deuxième étape : faire revenir l’oignon dans l’huile. Puis versez-y les tomates et les arachides. Faire cuire pendant 5 minutes. Troisième étape : Versez les petits pois et ½ litre d’eau. Laissez réduire. Pour information, c’est un accompagnement à un plat principal : riz, ugali ou patates douces, etc. Vous devez le verser au-dessus de ce plat principal. Servez chaud de préférence. Bon appétit.

Les ethnies en Tanzanie

Le peuple tanzanien est issu pour la plupart du métissage. Si certaines ethnies ont su garder leur originalité et leur authenticité en s’isolant du reste du pays, comme c’est le cas des Makondes, certaines se sont unies à des hommes de Shiraz en Iran au début du 12e siècle et a donné les Hadimys, les Tumbatus et les Pembas. Existant depuis des siècles, les Makondes vivent dans le sud-est du pays, dans le plateau de Makonde, et sont plutôt matriarcales. C’est-à-dire que les femmes ont la responsabilité du village. Cette ethnie sera facilement reconnaissable par les motifs sur leur visage et le labret ou disques labiaux de certaines femmes.

  • Les Massaïs se déclinent en 5 groupes : Arusha, Baraguyu, Kisonho, Purko, Samburu. Ce sont des peuples nomades.
  • Les Sukumas se rencontrent surtout près du lac Victoria et qui sont les plus connus et les plus nombreux en Tanzanie. Grâce à la culture du coton et à l’élevage, ce sont également les ethnies les plus développées du pays. Adoptant une société matriarcale, ces ethnies se différencient des autres par leur style authentique : bracelets blancs, colliers de perles, rubans, grelots, etc.
  • Les Hadzabes se trouvent près du lac Eyasi de la vallée du Rift. Présente sur le territoire depuis 400 000 ans, ce sont les plus anciennes ethnies de la Tanzanie. Elles ont leurs propres dialectes : le « Hadza ».

La Faune en Tanzanie

Le big 5

La Tanzanie est la destination idéale pour apprécier la beauté et l’authenticité de la vie des animaux sauvages. Ici, outre la girafe, le guépard, le zèbre et l’hippopotame, vous avez plusieurs autres diversités, et ce, notamment dans le Serengeti, mais aussi dans les différents parcs nationaux du pays. Rappelons que la majorité de ces parcs proposent un programme de protection des animaux.

  • Éléphants : 110 000 à 140 0090 individus
  • Buffles : 300 000
  • Lions : 16 000
  • Léopard : 500
  • Rhinocéros : 200 qui se rencontrent principalement dans le parc de Selous. Cette espèce a grandement souffert de la chasse à cause de la qualité de leurs cornes.

Le singe kipungi

Découvert récemment, le singe Kupingi est l’une des attractions de renom en Tanzanie. Depuis 2008, on en compte pas moins de 1 117 individus dans le pays et notamment dans les montagnes d’Udzungwa et dans le sud du pays. À cause de la déforestation et du braconnage, cet animal, comme beaucoup d’autres en Tanzanie, est en danger et profite d’un programme de protection.

Le Lycaon

Rarement présent désormais dans le Seregenti à cause du braconnage, le Lycaon est plus susceptible d’être vu dans les parcs nationaux comme le Selous, Mikumi ou Ruaha. C’est une espèce endémique au pays qui prend des hersages de chien, à la différence de ses oreilles rondes tâchées. D’une grande beauté, mais en grand danger à cause de la chasse, de la déforestation et des maladies, le Lycaon fait partie intégrante de nos jours de la liste rouge de l’UICN ou Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Le rhinocéros noir

Le rhinocéros noir est aussi une attraction en Tanzanie. Malgré sa couleur, qui ressemble à celui de son cousin le rhinocéros blanc, il se différencie de ce dernier par la forme de ses lèvres qui sont légèrement crochues. Dans tous les cas, dans le pays, on peut en rencontrer une bonne centaine. Ce qui est une bonne nouvelle après une diminution conséquente du nombre de ces individus en Afrique depuis quelques années (65 000 en 1970 contre 2 300 en 1993). Dans le pays, il profite d’un programme de protection spécial.

Le daman des rochers

Le daman rochers est un petit animal de 2 à 5 kilos environ. De par son anatomie, les scientifiques le classent dans la famille des éléphants. Pourtant, vue de l’extérieur, il semble surtout s’agir d’un rongeur. En effet, c’est un animal de petite taille et qui possède les mêmes traits et l’agilité qu’un rongeur classique. Vous le verrez le long des rochers au cours de vos périples.